Dernière guerre Russie-Ukraine : les Russes creusent des maisons et des cadavres alors qu’ils partent – Zelenskiy ; Les États-Unis fourniront des chars à Kiev, selon un rapport – en direct | Nouvelles du monde

Après une retraite russe revenue sous contrôle ukrainien, l’agence a déposé une lettre de la presse française Irfin. La ville a subi une quantité extraordinaire de destructions et les opérations d’évacuation se sont poursuivies.

Les derniers survivants des ruines d’Irbin Il n’y a qu’un mot pour décrire les Russes qui se sont retirés après l’une des principales guerres de la guerre. Ukraine.

« Fascistes ! Bokton, 58 ans, s’est fâché quand lui et ses amis ont promené un chien dans un centre-ville désert pour la première fois en un mois sans qu’un obus n’ait été attaqué. Ses amis hochent la tête en signe d’accord.

« Toutes les 20 à 30 secondes, nous entendons des obus de mortier. Donc tout au long de la journée. Ce n’est que de la destruction », a déclaré vendredi à des journalistes de l’AFP le travailleur de la construction de la tente à Irbine.

Le 1er avril 2022, en pleine invasion russe de l'Ukraine, un bâtiment endommagé à Irbin, près de Kiev, a été photographié.

Le 1er avril 2022, en pleine invasion russe de l’Ukraine, un bâtiment endommagé à Irbin, près de Kiev, a été photographié. Photo: Ronaldo Schmidt / AFP / Getty Images

C’était une ville de banlieue intelligente dans les forêts de pins à la limite nord-ouest de Kiev. Mais Irfin a arrêté toute la force de l’invasion russe et les forces de Moscou se sont retrouvées à environ 20 kilomètres (12 miles) du centre de la capitale. La ville, autrefois jonchée de parcs verdoyants, est maintenant de nouveau sous contrôle ukrainien alors que les troupes russes se retirent précipitamment de l’extérieur de Kiev.

La victoire a eu un prix terrible, qui a fait ressembler Irbine à Alep ou à Grozny plutôt qu’à une riche ville satellite d’Ukraine. Un seul bâtiment est sorti indemne des combats. Les bombardements ont fait exploser de vastes zones d’appartements modernes et de couleur claire. Les rues brumeuses sont très vides, parsemées de voitures aux vitres bosselées, résonnant du bruit des chiens des rues.

« C’est l’Apocalypse », dit un soldat ukrainien alors qu’il chevauche à travers la ville vide.

Au milieu de l'invasion russe de l'Ukraine à l'extérieur de la ville ukrainienne de Kiev le 1er avril 2022, des personnes traversent la rivière Irbin près du pont détruit en quittant la ville d'Irbin.

Le 1er avril 2022, à l’extérieur de la ville de Kiev, en Ukraine, au milieu de l’invasion russe de l’Ukraine, des personnes traversent la rivière Irbin près du pont détruit alors qu’elles sortent de la ville d’Irbin. Photo : Kleb Karanich / Reuters

Irbin est fermée aux médias depuis trois semaines à la suite du décès d’un journaliste américain, les responsables ukrainiens affirmant qu’il était trop dangereux d’y entrer.

Maintenant, le cœur rouge, près d’un panneau dans le centre-ville disant « J’aime Irpin », certains des habitants qui y sont restés racontent comment nous avons survécu aux bombardements incessants pendant plus d’un mois.

« Nous nous sommes cachés dans le sous-sol. Ils ont lancé des grenades, des moteurs et des chars piégés », dit Bokton, demandant qu’il ne soit identifié que par son prénom. « Ma femme et moi avons été attaqués deux fois au mortier. Mais bon, nous sommes vivants.

Avant, les secouristes pouvaient encore secourir les morts d’Irbine et les mettre dans des sacs mortuaires et les emmener au pont en éruption qui relie la ville à Kiev. Le pont était couvert de dizaines de brûlures, de balles et de voitures abandonnées, et les secouristes tentent maintenant de le dégager.

Le 1er avril 2022, au milieu de l'invasion russe de l'Ukraine, des soldats ukrainiens passent sur un pont en ruine à l'entrée d'Irfin près de Kiev.

Le 1er avril 2022, au milieu de l’invasion russe de l’Ukraine, des soldats ukrainiens passent sur un pont en ruine à l’entrée d’Irfin près de Kiev. Photo: Ronaldo Schmidt / AFP / Getty Images
READ  Le projet du Sénat pour l'heure d'été permanente suscite des doutes à la Chambre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.