Greta Thunberg arrêtée lors d’une grève dans une mine allemande pour être libérée plus tard – police

LUETZERATH, Allemagne, 17 janvier (Reuters) – La militante pour le climat Greta Thunberg a été arrêtée mardi avec d’autres militants lors d’une manifestation contre la démolition du village houiller de Luetzerath, mais l’ensemble du groupe sera libéré plus tard dans la journée, a annoncé la police.

« Il n’y a aucune raison de les garder pendant des jours. Cela peut prendre des heures ou ils partiront immédiatement », a déclaré un porte-parole de la police régionale d’Aix-la-Chapelle, faisant référence à l’ensemble du groupe de manifestants.

Thunberg a été détenu alors qu’il manifestait dans la mine de charbon à ciel ouvert de Garzweiler 2, à 9 km (5,6 miles) de Luetzerath.

La suppression du village dans l’État occidental de Rhénanie du Nord-Westphalie a été convenue dans le cadre d’un accord entre RWE et le gouvernement, qui a permis à la société énergétique Lutserath de le démolir en échange d’une sortie rapide du charbon et de sauver d’abord cinq villages.

Les militants ont déclaré que l’Allemagne ne devrait plus exploiter le lignite et se concentrer plutôt sur l’expansion des énergies renouvelables.

Soutenus par des bulldozers, des militants ont été évacués des bâtiments du village ainsi que de quelques arbres et d’un tunnel souterrain le week-end dernier, mais des manifestants, dont Thunberg, ont organisé un sit-in mardi.

Thunberg a été vu assis seul dans un grand bus de police après avoir été placé en garde à vue, a déclaré un témoin de Reuters.

« Nous allons utiliser la force pour vous emmener pour un contrôle d’identité, alors s’il vous plaît coopérez », a déclaré un policier au groupe, selon des images de Reuters.

READ  Biden se rend à Porto Rico et en Floride pour évaluer les dégâts causés par la tempête

« Greta Thunberg faisait partie d’un groupe d’activistes qui se sont précipités vers la corniche. Cependant, elle a été immédiatement arrêtée avec le groupe de la zone de danger et emmenée par nous pour établir leur identité », a déclaré à Reuters un porte-parole de la police d’Aix-la-Chapelle. Un militant a sauté dans la mine.

Thunberg était portée par trois policiers et tenue par un bras à un point non loin du bord du tunnel, où elle s’était auparavant assise avec le groupe.

Elle a ensuite été ramenée aux fourgons de police.

L’activiste suédois pour le climat s’est adressé samedi à environ 6 000 manifestants qui ont marché vers Lutzerum, qualifiant l’expansion de la mine de « trahison des générations présentes et futures ».

« L’Allemagne est l’un des plus gros pollueurs au monde et doit en être tenue pour responsable », a-t-il déclaré.

Reportage de Wolfgang Rutte et Riham Algousa, écrit par Victoria Waltersee; Montage : Maria Sheehan, William McLean

Nos normes : Principes de confiance de Thomson Reuters.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.