L’Assemblée générale de l’ONU commence : mises à jour en direct

dette…Dave Saunders pour le New York Times

Après plus de deux ans de perturbations par la pandémie de Covid-19, le rassemblement annuel des dirigeants mondiaux à l’Assemblée générale des Nations Unies bat à nouveau son plein cette semaine.

Mais déjà mardi, les organisateurs étaient aux prises avec des délégués sans masque allant à l’encontre des conditions d’entrée de l’événement. Les agents de sécurité ont tenté d’intercepter les participants sur l’escalator sans masque, et à l’intérieur de la salle de réunion, certains portaient des masques.

Des dizaines de milliers de personnes du monde entier – des chefs d’État aux représentants du gouvernement, de la société civile, des militants et des membres des médias – se rendent au siège de l’ONU dans le centre de Manhattan.

« Nous sommes très heureux d’être de retour en personne à la semaine de haut niveau de l’Assemblée générale après deux ans », a déclaré le porte-parole de l’ONU, Stéphane Dujarric. « La diplomatie personnelle est la clé de l’objet de la réunion. »

En 2020, la réunion annuelle s’est tenue virtuellement, les dirigeants prononçant des discours préenregistrés. C’est la première fois en 75 ans d’histoire de l’ONU que les visites en personne sont annulées.

L’année dernière, le format était un mélange de présence en personne et de discours préenregistrés selon la préférence de chaque pays.

Alors, comment les organisateurs atténuent-ils le risque qu’un tourbillon diplomatique ne se transforme pas en un événement de grande diffusion ? L’ONU prend certaines précautions et applique certaines règles.

READ  Crash d'un avion en Grèce : un avion transportant des fournitures militaires s'écrase près de Kavala

Le nombre de personnes autorisées à l’intérieur du bâtiment du siège de l’ONU est limité et tout le monde doit porter un masque dans tous les espaces publics. Les journalistes doivent être vaccinés et munis d’une preuve de vaccination.

L’ONU exhorte toute personne qui a été exposée au virus au cours des cinq derniers jours, qui est malade ou qui a été testée positive à rester chez elle.

Le nombre de personnes que chaque pays membre peut amener à l’intérieur du bâtiment est fixé à 10. Les pays peuvent amener jusqu’à six membres dans la salle de l’Assemblée générale, où les dirigeants prononcent des discours du mardi au dimanche, et quatre autres pour les accompagner à l’intérieur du bâtiment.

Avant la pandémie, le siège de l’ONU organisait chaque jour des dizaines d’événements parallèles, attirant des célébrités et des experts dans tous les domaines, de la science aux droits des femmes en passant par la liberté de la presse.

Cette année, ces événements ont été réduits à moins de 20 et se sont concentrés sur des problèmes plus urgents comme le climat, l’insécurité alimentaire, la réponse à la pandémie et l’éducation.

Antonio Guterres, le secrétaire général de l’ONU, n’assistera qu’aux événements au siège mais aura un programme complet de réunions bilatérales avec les dirigeants mondiaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.