Rogers a rétabli le service après une panne pancanadienne, blâmant une panne de routeur

Une vue générale du quartier de Rogers Communications Rogers Building à Toronto, Ontario, Canada, le 22 octobre 2021. REUTERS/Carlos Osorio

Inscrivez-vous maintenant pour un accès gratuit et illimité à Reuters.com

9 juillet (Reuters) – Rogers Communications (RCIB.TO) Samedi, il a déclaré que ses services approchaient de la pleine fonctionnalité après une panne majeure, qu’il a imputée à un routeur en panne après des travaux de maintenance.

Une panne chez l’un des plus grands opérateurs de télécommunications du Canada a fermé l’accès aux services bancaires, aux transports et au gouvernement pour des millions de personnes.

« Nous pensons maintenant avoir identifié la cause de la défaillance du système réseau à la suite d’une mise à jour de maintenance sur notre réseau central qui a provoqué la panne de certains de nos routeurs tôt vendredi matin », a déclaré le PDG de Rogers, Tony Staffieri, dans un communiqué.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès gratuit et illimité à Reuters.com

Les Canadiens ont afflué dans les cafés et les bibliothèques publiques qui ont toujours accès à Internet et se sont précipités devant les hôtels pour capter le signal vendredi. L’agence des services frontaliers du pays a déclaré que son application mobile pour les voyageurs entrants avait été frappée par une panne lorsque les systèmes de paiement sans espèces ont cessé de fonctionner. La police de tout le Canada a déclaré que certains appelants n’avaient pas pu joindre les services d’urgence avec des appels au 911. Lire la suite

La deuxième suspension de Rogers en 15 mois a provoqué la colère des Canadiens et demandé au gouvernement d’accroître la concurrence dans l’industrie des télécommunications.

READ  Clôture des actions européennes, données sur l'inflation aux États-Unis

Avec environ 10 millions d’abonnés sans fil et 2,25 millions d’abonnés Internet de détail, Rogers est le premier fournisseur en Ontario, la province la plus peuplée du Canada et le siège de sa plus grande ville, Toronto. Rogers, BCE inc. (BCE.TO) et Telus Corp (T.TO) Contrôle 90 % des parts de marché au Canada.

Institutions financières et banques, y compris la Banque Toronto-Dominion (TD.TO) et Banque de Montréal (BMO.TO), ont déclaré vendredi que la grève avait perturbé leurs services. Banque Royale du Canada (RY.TO) Il a déclaré que ses guichets automatiques et ses services bancaires en ligne étaient touchés.

Dans le communiqué, Staffieri a déclaré que la société emprunterait « progressivement » de l’argent aux clients concernés vendredi et investirait dans son réseau et sa technologie.

L’an dernier, Rodgers était responsable d’une panne majeure due à une collision liée à Eriksen (ERICb.ST) Mise à jour logicielle.

Ericsson a déclaré samedi qu’il était au courant de la panne et qu’il était en contact régulier avec l’entreprise pour rétablir le service.

Les critiques ont déclaré que la panne démontrait la nécessité d’une plus grande concurrence dans les télécommunications, ajoutant aux critiques sur la domination de l’industrie par l’entreprise.

Plus tôt cette année, le Bureau de la concurrence du Canada a bloqué l’offre de Rogers de reprendre son concurrent Shaw Communications. (SJRb.TO) L’accord de 20 milliards de dollars canadiens étouffera la concurrence dans un pays où les tarifs des télécommunications sont parmi les plus élevés au monde. La fusion attend toujours un verdict final. Lire la suite

Reportage d’Akansha Khushi à Bangalore ; Reportage supplémentaire de Subanta Mukherjee à Stockholm; Montage par Alison Williams, Diane Croft et Chris Rees

Nos normes : Principes de confiance de Thomson Reuters.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.