Tremblement de terre dans l’est de l’Afghanistan: jusqu’à 280 personnes craignent d’être tuées

L’US Geological Survey (USGS) a déclaré que le séisme avait frappé à environ 46 kilomètres (28,5 miles) au sud-ouest de la ville de Ghost, près de la frontière du pays avec le Pakistan, à 13h24.

L’épicentre a été signalé sous le fond de l’océan Pacifique, à 10 km / h (6,2 mi), selon l’USGS.

Le nombre de morts a été signalé dans les districts de Parmal, Zirok, Nika et Qian de la province de Bhaktika, et plus de 600 personnes ont été blessées, a déclaré Bhaktar.

Les responsables locaux et les habitants ont averti que le nombre de morts est susceptible d’augmenter, selon Bucker. Les chiffres complets du crash ne sont pas encore clairs et CNN n’a pas été en mesure de confirmer de manière indépendante la déclaration du dévot.

Des photographies de la province de Bhaktika, au sud de la côte, montrent des maisons en ruine avec seulement un mur ou deux encore debout au milieu des ruines et des poutres de toit brisées.

Najibullah Sadit, expert afghan en gestion des bassins versants, a déclaré que le séisme a coïncidé avec de fortes pluies de mousson dans la région – les maisons traditionnelles, faites de nombreux sols et autres matériaux naturels, ont été particulièrement endommagées.

« Le moment du tremblement de terre (dans l’obscurité de la nuit) (…) et la faible profondeur de 10 km au centre de celui-ci ont fait plus de victimes », a-t-il ajouté.

Bilal Karimi, un porte-parole adjoint des talibans, a déclaré que le séisme était « grave » et a appelé les agences humanitaires à « envoyer des équipes d’urgence » dans la zone touchée.

READ  SwitchBot annonce la nouvelle serrure de porte intelligente à 99 $, qui ne nécessite aucun outil pour l'installer

Dans un tweet mercredi, l’Organisation mondiale de la santé a déclaré que ses équipes étaient sur le terrain pour une intervention d’urgence, notamment l’administration de médicaments, des services de traumatologie et la réalisation d’évaluations à la demande.

Mercredi, le Premier ministre pakistanais Shebaz Sharif a exprimé ses condoléances et son soutien dans un tweet. « Je suis profondément attristé d’apprendre qu’il y a eu un tremblement de terre en Afghanistan et que des vies innocentes ont été perdues », a-t-il écrit. « Le peuple pakistanais partage le chagrin et la douleur de ses frères afghans. Les autorités compétentes s’emploient à soutenir l’Afghanistan en cette période de besoin.

C’est une histoire qui grandit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.